TV5MONDE
Accueil / Information / L'œil de la rédaction / Nicolas Rousseaux, candidat Force Républicaine
Imprimer
envoyer à un ami

Nicolas Rousseaux, candidat Force Républicaine

1ère circonscription des Français de l'étranger

Nicolas Rousseaux, candidat Force Républicaine
Nicolas Rousseaux débute est un novice en politique. Et il en fait un argument de sa campagne pour la législative de la 1ère circonscription des Français établis à l'étranger. Candidat sous la bannière Force Républicaine, club de réflexion de droite, fidèle à François Fillon, l'ancien Premier ministre de Nicolas Sarkozy, il se positionne comme une alternative aux grands partis, dont il estime qu'ils ont montré leur incapacité à bien gouverner.
21.05.2013Qui êtes-vous?
 
Je suis né à Châteauroux (36) en 1976, j'ai grandi à Montluçon (03), j'ai fait une partie de mes études entre Paris et Lawrence près de Kansas City.

Je suis diplômé de la Kansas University, de l'American Business School et de l'ESSEC. J'ai donc une formation et un penchant résolument libéral et pro-américain. Je suis un vrai entrepreneur et absolument pas un politique professionnel mais force est de constater que les professionnels semblent un peu nous décevoir ou même carrément nous tromper en ce moment.

Tout est fait pour faire fuir les cerveaux et pénaliser ceux qui restent pour payer la note ! Sous le régime socialiste et après avoir découvert les abus de biens sociaux, il y a donc désormais les abus de droits sociaux ! J'ai pu constater à titre professionnel que les lois de notre pays privent nos entreprises de performances et bien au contraire nous entraine droit au mur.

Il est impossible de continuer sans tenter de faire changer les règles et les rendre plus justes et plus adaptés à la société française face à la globalisation. Alors je me lance....
Pourquoi voulez-vous être député des Français établis hors de France ?
 
Depuis un an, le pouvoir socialiste implanté au niveau local, régional, national démontre par le menu son incapacité totale à fournir les solutions de relance économique. L’invalidation de l’élection législative de la première circonscription des Français établis hors de France est une occasion fabuleuse pour demander le "recall" du socialisme.

Ne la ratons pas !  Le parti socialiste, avec ses associés de la gauche bien pensante, a réussi le hold-up du siècle en faisant élire François Hollande pour battre Sarkozy plutôt que de se battre pour la France. Le combat était bêtement idéologique... Ils ont gagné mais la France y a perdu, beaucoup perdu !

Maintenant il faut dépasser cette situation et aller de l’avant. J’invite évidemment les électeurs de droite à voter pour moi mais aussi les électeurs de gauche à rejoindre la raison et reconnaitre l’erreur de choix. Se tromper cela arrive. Persister dans l’erreur et ne rien faire pour changer, c’est inacceptable surtout quand il s’agit de la collectivité nationale et de notre pays France.
 
Je ne suis pas un ancien ou un pro de la politique. J’invite donc tout électeur à prendre le pouvoir pour décider de choisir un "amateur efficace" plutôt que des professionnels de l’incompétence. Il faut changer le visage et la voix de notre représentation nationale. Au niveau où nous en sommes, nous n’avons plus rien à perdre...
 
Issu du milieu de l'entreprise et des services, candidat pour la seconde fois, sans aucune influence des partis pour garder ma liberté de réflexion et d’action, j'ai vu mon pays, la France, abandonné à son sort par une élite trop occupée à faire carrière en politique au lieu de répondre aux préoccupations des citoyens.

Avec l'aide des électeurs, je veux abolir les "privilèges politiques" réservés à une minorité de technocrates, derniers représentants d'une dynastie politique percluse de dinosaures carriéristes… deux mandats maximum pour tous !
 
Une fois élu député, je m'engage à respecter le contrat le mandat que les électeurs de la circonscription me confieront car ils souhaitent un représentant déterminé pour exprimer dans les hautes sphères ce que le peuple vit au quotidien.
 
Je pense être valablement un des hommes de la situation car je me présente sous l'étiquette "Force Républicaine, l'énergie de la République qui rassemblera et soulèvera la France". Le 25 mai, chaque électeur de la première circonscription ne votera pas pour un député américain local mais bien pour son prochain député national français. D'ici 2017, "Force Républicaine" va rassembler des milliers d'adhérents de toutes professions, de toutes sensibilités, qui sont autant de relais capables de prendre leurs responsabilités pour la France, capables d'aller au contact de nos compatriotes pour défendre un projet et des valeurs, capables de créer des synergies partout où règnent les divisions.

Cette élection "bonus" de l’Amérique du Nord donne une belle occasion de taper des poings sur la table contre l’échec socialiste. Go for recall the zérocialistes !
Sur quelles problématiques faites-vous campagne ?
 
Premièrement sur la réduction de la dette française. Avec l'unité Kerviel, qui est égal à 4.9 milliards d'euros, nous sommes à 375 Kerviels de dette française. C'est-à-dire 28.000 euros par Français ! S'enliser dans le débat idéologique plutôt que de remettre les Français au travail en cessant les 35 heures est dramatique. Si nous ne redonnons pas à tout prix une nouvelle compétitivité à la France, notre pays est mort. Aucune autre chose ne devrait être en tête dans l'esprit de chaque citoyen en ce moment.
 
Concernant l'emploi et le social, en tant que député national, je demanderai la création et la consultation publique d'un tableau de bord individuel des bénéficiaires d'aides publiques. Sous quelques formes que ce soit, l'argent public dépensé devra être traçable pour une meilleure gestion. Il faut une prise de conscience individuelle de ce que chaque bénéficiaire coûte pour mieux "contrôler sa consommation" et en diminuer les abus.
 
Pour la justice, j’exigerai le désengorgement des tribunaux de toutes les procédures "chronophages et coûteuses". Pour les affaires civiles et administratives légères, l' obligation de rendre justice dans un délai de 12 mois maximum. Procédure d’expertise judiciaire incluse. Les condamnations seront adaptées à la juste situation et réellement effectuées.

Je réformerai le permis de conduire pour un examen à tarif accessible et mènerai une politique sévère contre les grands délinquants et raisonnée pour les autres.
 
Député national, je découragerai par la loi la consommation de produits low-costs et low-rates qui sont destructeurs de l’emploi en France. Je rendrai obligatoire la pluri-activité des commerces dans les villes.

J'empêcherai la paralysie des remaniements des quais de Seine et garantirai la liberté de mobilité à Paris qui est source de vie et de prospérité.
 
Les Français de l'étranger ne doivent pas tomber dans le panneau de certains candidats qui leur promettent monts et merveilles en "défiscalisation et autres avantages en nature" pour gagner leurs voix. Le PS et les Verts ont déjà marqué leur désaccord en présentant deux candidats. La droite est trop divisée et doit trouver un renouveau. Force Républicaine, courant de droite libérale et humaniste, à travers ma candidature symbolise ce renouveau !

Le site de campagne de Nicolas Rousseaux

Accueil / Information / L'œil de la rédaction / Nicolas Rousseaux, candidat Force Républicaine
Imprimer
envoyer à un ami

(re)voir TV5MONDE

tv5mondeplus

WEBTV

tv5mondeplusafrique tivi5mondeplus

VOD

cinema.tv5monde documentaire.tv5monde

Rechercher