TV5MONDE Alger : carte postale interactive : reportages photographiques, sons, vidéos, panoramiques 360°, musique et ressources documentaires.
Alger
 
A la découverte d'une ville du monde avec TV5 
Quelques données essentielles pour se représenter la ville...
Période antique
VIIème siècle avant JC : existence d’un comptoir phénicien appelé d’Ikosim, « l’île aux mouettes ».
40 ap. JC : annexion à l’Empire romain, la ville est rebaptisée Icosium.
Vème siècle : l’agglomération est entièrement détruite par les Vandales.
Période islamique
960 : l’Emir Bologhine Ibn Ziri fonde Djazaïr Béni Mezghana. La baie abritée des vents d’ouest constitue le socle d’Alger. Quatre îlots, dont l’alignement permit de créer le port, lui ont valu le nom de Djazaïr, qui signifie « îles ».



Période ottomane
1516 : les frères Barberousse, Aroudj (v. 1474-1518) et Kheireddine (v. 1476-1546), corsaires d’origine albanaise, deviennent maîtres d'Alger.
1518 : Pour lutter contre la menace d'occupation espagnole, Kheireddine se place sous la protection du Sultan ottoman d’Istanbul et reçoit le titre de pacha.
1529 : les janissaires de Barberousse s'emparent du Penon, la puissante forteresse espagnole qui se dresse sur un îlot face à Alger. Cette prise met un terme à 29 ans de siège. Les pierres de l’édifice sont réutilisées pour construire la première jetée du port.
1575-1580 : captivité de l'écrivain espagnol Miguel de Cervantès.
1678-1688 : la cité corsaire qui prospère grâce à la course repousse quatre expéditions punitives françaises et anglaises.
1751 : un tremblement de terre endommage la ville dont la population va chuter de 100 000 à 30 000 habitants.
1817 : le dey Ali Khodja quitte le palais de la Djenina, dans la partie basse de la ville, pour s’installer dans les murs de la Citadelle qui domine la Casbah.



Période coloniale
1830 : les Français débarquent à Sidi Ferruch et enlèvent Alger avant de coloniser le pays.
1912 : création à Alger de l'Association des Étudiants Musulmans d'Afrique du Nord (A.E.M.A.N.) bientôt animée par Ferhat Abbas qui milite en faveur de l’égalité civique entre la communauté musulmane et les colons.
1942 : les troupes américaines débarquent à Sidi Ferruch et entrent dans Alger.
1943 : constitution du Gouvernement provisoire d’Alger présidé par le général De Gaulle.
1944 : une manifestation du Parti Populaire Algérien (PPA) de Messali Hadj réunit 20 000 personnes dans la rue d'Isly. Elle se solde par 11 morts, des arrestations, des tortures.
1957 : le général Massu reçoit les pleins pouvoirs de police sur le Grand Alger (800 000 habitants) pour enrayer l’insurrection indépendantiste. Quelques mois plus tard les parachutistes de Massu gagnent la « bataille d'Alger » en systématisant la torture et au prix d'environ 3 000 disparitions de « suspects ».
1958 : le 4 juin, devant la foule rassemblée sur le Forum d'Alger, le général De Gaulle proclame : « Je vous ai compris ».
1960 : janvier, les Pieds-Noirs s'insurgent - Bataille des barricades.
1961 : la tentative de Putsch des généraux Salan, Challe, Zeller et Jouhaud à Alger échoue.



Période contemporaine
1962 : capitale de l’Algérie indépendante.
1984 : construction du Makam ech Chahid (monument aux Martyrs).
1988 : la répression des émeutes du centre-ville fait 159 morts selon le bilan officiel - 500 à 600 morts officieusement - et des milliers d’arrestations.
1992 : l’UNESCO classe la Casbah au patrimoine de l’Humanité.
2000 : la ville fête son premier millénaire. Des travaux de rénovation sont effectués sur les vieux bastions et dans la Casbah.
2001 : des inondations catastrophiques font près d’un millier de morts dans le quartier populaire de Bab el Oued.
2003 : un séisme centré sur Boumerdès ébranle les faubourgs de la capitale. On dénombre 883 morts et quelque 6 700 blessés dans la wilaya d’Alger sur un total de 2 274 morts et 11 453 blessés.
  Copyright © 2003 TV5
Retour haut de page